RESPÈ POU OU WENCHEL JEAN BAPTISTE !


Kenson Similien

Nous avons le plaisir de vous présenter le 19ème numéro de la série de Respè Pou Ou, visant à rendre hommage aux valeurs de la société haïtienne. Proposition faite par Kenson Similien, coordonnateur et membre fondateur du réseau Sud Respè Pou Ou en collaboration avec les autres membres dudit réseau.

Sociologue, journaliste, entrepreneur et communicateur social, Wenchel Jean Baptiste a vu le jour le 10 septembre 1978 à “Nan Banbou”, petite localité a quelques kilomètres de la ville des Cayes dans le département du Sud. Homme de grandes cultures, le très talentueux Wenchel a fait ses premiers pas au Collège des Frères du Sacré Cœur des Cayes. Il a par la suite fréquenté le collège Saint Jean des Cayes pour ses études secondaires.

Son diplôme de fin d’études classiques en poche, le jeune homme se voit obligé de rentrer à Port-au-Prince pour entamer ses études universitaires, où Il a étudié, en 1999, la sociologie à la Faculté des Sciences Humaines de l’Université d’Etat d’Haiti.

Ayant toujours été passionné par les médias dès son jeune âge, la toute première initiative prise par Wenchel a été la création d’une petite station de radio dans sa localité avec les maigres moyens du bord. Elle n’avait pu atteindre qu’une poignée de maisons .

Wenchel est détenteur d’un Master en journalisme en 2013 avec option presse écrite à l’École supérieure de journalisme de Paris. Il est également détenteur d’un diplôme en droit économique, socioculturel (Droit de l’homme) à l’université de Genève.

Dans ses paroles et ses actions, à l’école ou dans la vie pratique, le jeune Wenchel a toujours fait montre de créativité et d’un leadership éclairé. Très attaché à sa région, quand on lui demandait ses alternatives après avoir bouclé ses études universitaires dans la capitale, il avait répondu volontiers: « Je vais retourner dans la ville des Cayes et créer mon entreprise ».

En 2002, il lança Promogestion. Cette dernière est une production qui s’est spécialisée dans le domaine de la promotion. Après maintes concurrences déloyales essuyées de la part des stations de télé de sa ville natale qui ne voulaient plus diffuser ses spots publicitaires, lui vint une somptueuse idée de créer une chaîne de télévision. Il a fallu attendre l’année 2007 pour voir concrétiser ce rêve baptisé « Télé Caramel ».

Un an plus tard, soit en 2008, il lança la Radio Caramel qui dessert pleinement sa communauté ainsi que les internautes. Ainsi, selon l’avis des personnes avisées, il a amplement révolutionné le champ de la radiodiffusion, de l’audiovisuel dans la région.

En effet, ce n’est pas une surprise s’il est devenu l’un des fondateurs de l’Association des Médias du Sud (AMES). Peu de temps après, constatant que celle-ci ne suivait pas son objectif fixé. Il a dû rompre promptement sa clause.

Wenchel Jean Baptiste est considéré comme étant un éminent militant désintéressé. Son rêve le plus cher serait de voir une presse professionnelle se répandre continuellement sur tout le territoire haïtien. C’est pourquoi depuis des décennies, il mène une bataille assidue en véhiculant des messages forts contre une presse marginalisée en Haïti. Très impliqué dans la politique, il a été a un certain moment de la durée, coordonnateur de la Ligue Dessalinienne pour le Progrès (LDP), qui deviendra plus tard Ligue Dessalinienne d’Haiti (LIDE-H) et qu’il n’a pas tardé à laisser suite à la création de sa chaîne de Télévision. La raison? Parce qu’il voulait mettre “ Radio Télé Caramel ” aux rangs des médias professionnels. Il est également membre fondateur et coordonateur du Groupe de Recherches et de Services en Appui au Développement Durable (GRESADD).

Le sens de l’humaniste est l’un de ses points forts, c’est pourquoi lors du tremblement de terre dévastateur de janvier 2010, il a participé activement à travers la Radio Télé Caramel afin de venir à la rescousse de bon nombre de victimes ayant laissé la capitale à destination des Cayes.

Dès son enfance, il a toujours voulu palper la différence que ce soit en salle de classe, ou dans l’enceinte de l’église catholique qu’il a fréquenté. Considéré par beaucoup comme étant le « fou » de notre ère pour son refus de céder aux nombreux pots-de-vin reçus de la plupart de nos dirigeants actuels. En outre, le Sociologue se refuse largement le droit de voir les choses d’un œil simpliste comme c’est la pratique de bon nombre de nos contemporains, l’Etat haïtien devrait plutôt penser à élaborer un « projet de société » au lieu de satisfaire l’intérêt d’une tierce partie.

En somme, il exhorte vivement les jeunes à cultiver la folie intellectuelle, c’est-à-dire l’amour de la lecture, d’utiliser la technologie à des fins utiles, car c’est ce qui leur permettra de contribuer au développement socio-économique de leur communauté « vous ne vous sentirez jamais chez vous ailleurs, ainsi donc vous devez impérativement travailler à le rendre meilleur » et restreindre ce niveau de déchéance dont nous voguons depuis fort longtemps. L’université ne vous offre que 20% du savoir, c’est à vous de parachever votre formation, estime-t- il. Wenchel est perçu comme un grand communicateur social. Il a déjà donné plusieurs conférences ici et ailleurs. Il croit réellement dans l’avancement de la jeunesse haïtienne. Wenchel est un amant de la connaissance.

Respè Pou Ou Wenchel !!!

Kenson Similien

Précedent LE RÉSEAU SUD « RESPÈ POU OU » OFFICIELLEMENT LANCÉ !
Suivant ET IL PARTIT POUR L'ÉTERNITÉ SANS VOIR LE CHILI, SA TERRE PROMISE

Pas de commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *