RESPÈ POU OU VALERY MOÏSE !


Nous avons le plaisir de vous annoncer la 17 ème publication de l’article pour rendre hommage aux valeurs de la société haïtienne. Proposition faite par Guerrier Dalentz, membre du réseau Nord, Respè Pou Ou en collaboration avec Skason Baptiste, initiateur du projet.

Né à Cap-Haïtien le 8 janvier 1986, Valéry Moise a été élevé par une mère célibataire, supportée par une grand-mère du côté paternel. Aîné d’une modeste famille de quatre (4) enfants, il ne cache pas son appartenance au Christianisme. Valéry est un amant de la bonne musique, des bons livres et des environnements paisibles. Il est tantôt extraverti, tantôt introverti. Le capois est connu pour son intelligence, son courage, sa discipline et son indépendance d’esprit.

Son parcours académique a commencé à l’école Pavillon Saint-Louis à Quartier Morin avant de poursuivre ses études classiques au Collège Notre Dame du Perpétuel Secours du Cap-Haïtien.

Abandonnant ses souvenirs d’enfance, ses amis, laissant derrière lui sa famille, Valéry doit désormais faire face seul à son avenir. N’ayant pas les moyens pour fréquenter une faculté privée, Valéry tente sa chance à la Faculté de Médecine et de Pharmacie de l’Université d’Etat d’Haïti. Un premier pas franchi, celui qui rêve d’endosser sa blouse blanche dans les 7 prochaines années doit affronter les nouveaux défis qui se présentent à lui. Pour répondre à ses multiples besoins, dans un premier temps Valéry a fait appel à son père qui refusa sa requête. C’est ainsi qu’il contracta un prêt et réussit à mettre sur pied avec des amis, au sein de la faculté, une photocopieuse pour offrir des services de copies et d’impression.

Puis, il a pris un tournant international soldé par un triple certificat en Droit de l’enfant à l’Université de Moncton, un certificat en parlementarisme à l’Université Laval au Québec et un certificat en Technique de Journalisme / Outils Web délivré au Sénégal par Mondoblog-RFI.

Parallèlement à ses études, Valéry se lance dans des activités à caractère social. Les premiers élans de cette passion l’a conduit à rejoindre les membres fondateurs du Gouvernement Jeunesse d’Haïti où il a occupé le premier poste de Jeune Ministre de la Culture et de la Communication.

Quelques mois plus tard, il s’est retrouvé comme animateur de panel jeunesse au Symposium Petits d’Hommes à l’Université de Moncton. De retour au pays après cette expérience, il a joué pendant un an le rôle de Correspondant pour le Réseau de Diffusion de la francophonie des Amériques. Parallèlement, il a fait une courte expérience en tant que Stagiaire Parlementaire au Programme d’Appui au Parlement Haïtien supporté par la USAID. En 2013, il s’est vu offert un poste de Consultant pour le tout premier Parlement francophone des Jeunes des Amériques PFJA.

A la même période, préoccupé par le déficit d’éducation sanitaire des jeunes, particulièrement des filles-mères, il estime avoir vu de près comment des problèmes comme la malnutrition aiguë – la faim – affectaient les enfants les plus pauvres d’Haïti. Ainsi, lui et une équipe de travailleurs sociaux et de médecins ont mis sur pied une organisation à but non lucratif appelée Diagnostik Group, qui a pour mission de promouvoir les enfants par le biais des droits à l’éducation, à la santé, aux services sociaux et à la coresponsabilité, dans une perspective de développement durable. Cette organisation s’occupe de l’amélioration des soins de santé en faveur des enfants abandonnés dans le plus grand hôpital pédiatrique du pays.

Valéry Moise a eu le privilège de participer en novembre 2016, au programme d’échanges professionnels Young Leaders of the Americas Initiative – YLAI, une initiative du Président américain Barack Obama visant à promouvoir l’émergence de jeunes leaders économiques et sociaux à travers la Caraïbes et l’Amérique Latine. Il a été sélectionné en fonction de son leadership et de son engagement au sein de Diagnostik Group. Il a été distingué et présenté au Pérou, comme modèle à la jeunesse par le président des États-Unis, Barack Obama, dans son dernier discours à l’étranger.

Pour réussir sa vie, Valéry fait de la discipline son cheval de bataille, tout en définissant ses priorités. Pas question pour lui de perdre son temps devant la télévision alors qu’il a des projets à réaliser. Pour se détendre, il écoute du jazz, lit un bon livre ou écrit. Comme croyant, il démarre et finit toujours ses journées par la prière. Pour lui, sans Dieu il n’aurait pas accomplit tout ce qu’il fait aujourd’hui.

Dr Moïse est de ceux qui voient le possible en Haïti là où les autres voient l’impossible. Ce jeune homme passionné d’Haïti qui refuse de s’orienter vers d’autres frontières géographiques tient absolument à ce que son nom fasse partie de la solution. Ce jeune médecin engagé sur la voie de la bonne cause pour son pays invite la jeunesse haïtienne à être maître de son destin, c’est pour ça il conseille à la jeunesse de prier, travailler sans cesse et apprendre à se connaître.

Kenbe la Dr Valéry Moise !

Credit dossier et Photo: Haiti Press Network et Challenges Magazine.

Dalentz Guerrier

Précedent RESPÈ POU OU JOSETTE BRUFFAERTS-THOMAS !
Suivant RESPÈ POU OU GUY-EMMANUEL THOMAS !

Pas de commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *