RESPÈ POU OU JOSETTE BRUFFAERTS-THOMAS !


Nous avons le plaisir de vous annoncer la 16ème publication de l’article pour rendre hommage aux valeurs de la société haïtienne. Proposition faite par Skason Baptiste, initiateur du projet.

« Les femmes connaissent si bien leur position sociale que chez elles on cultive toujours avec soin les qualités qui leur doivent assurer l’empire. » Cette déclaration faite par Antoine-Jean Cassé de Saint-Prosper, parue au 19e siècle dans L’Observateur, plus précisément en 1819 a bien son pesant titre aujourd’hui, tenant compte de la montée des femmes dans toutes les sphères d’activités sociales et politiques à l’échelle planétaire.

Aussi est-elle valable dans le cas de celle qui retient notre attention au sein de la coordination de RESPE POU OU. Il s’agit de cette figure emblématique de l’histoire contemporaine du leadership et de l’action civique tant en Haïti qu’à l’étranger, qu’est : Josette Bruffaerts-Thomas.

Née à Camp-Perrin, Haïti, en 1953, Josette Bruffaerts-Thomas est une femme dotée d’une dimension académique remarquable et d’un sens responsabilité à nul autre pareil. Ce qui lui permet d’attirer l’attention de plus d’un jusqu’à obtenir des prix qui feraient jaser quelque soit la personne. Une femme d’une ténacité étonnante, d’une audace dénouée de tout préjugé. D’Haïti à la France, Josette Bruffaerts-Thomas a prouvé que le leadership est un mot universel dont elle a le secret.

Présidente Directrice Générale (PDG) du cabinet de conseil Compétitive Intelligence Management (CIM) à Paris, elle est également la fondatrice et présidente de l’Association Haïti Futur (www.haitifutur.com), dédiée depuis 2010 à l’amélioration de l’éducation par les technologies numériques et l’entrepreneuriat ainsi qu’à la promotion de la culture haïtienne en France. Après avoir obtenu ses diplômes à l’Ecole normale Élie Dubois et à l’Institut National des Hautes Etudes Internationales (INAGHEI) en Haïti, elle a entrepris des études supérieures en France, à l’Institut International d’Administration Publique et à l’Université Paris XI. De retour en Haïti, elle a travaillé au Ministère de l’Agriculture comme Directrice des ressources humaines.

Quelques années plus tard, elle s’est spécialisée en veille/intelligence économique et Coaching/Team-building, domaine dans lequel elle a obtenu un Master of Business Administration (MBA). Elle s’est ensuite investie dans l’accompagnement et la formation d’environ 50 femmes entrepreneures en Haïti. En plus de ses missions de conseil auprès des organisations, Josette Bruffaerts-Thomas a enseigné la « veille technologique et l’intelligence économique » dans plusieurs universités et grandes écoles de France : Paris-Dauphine, Collège de Polytechnique, Conservatoire des Arts et Métiers, Université Catholique d’Angers.

Elle est membre de GRAHN-France et du conseil d’administration du Collectif Haïti de France, regroupant 80 associations franco-haïtiennes.

Josette Bruffaerts-Thomas a reçu de nombreux prix et distincions.

D’abord en 2004, l’UNESCO lui a octroyé le « Prix de la femme noire leader » par l’association européenne des femmes entrepreneures. Ensuite, en 2006, elle a reçu un Trophée de la réussite au Féminin de l’association Euroméditerranée. Puis, médaillée du Sénat français pour l’Amérique latine en accord avec l’Ambassade d’Haïti en France en 2013. Tout ceci n’a jamais enflé d’orgueil la native natale de Camp-Perrin. Au contraire, elle a toujours une source d’inspiration et de dévotion pour poursuivre sa vocation, encore plus haut, encore plus loin.

Son humanisme, sa forte personnalité ou sa force de caractère, sa conscience ancrée dans le développement national, son amour pour la jeunesse, son esprit de créativité et d’innovation, bref, son entrepreneurship lui ont valu toute la réputation qui traverse les frontières. Mais, elle croit aussi que dans la solidarité l’être parviendra à trouver son émancipation et se faire tailler une place au soleil. « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. », estime-t-elle.

Pour Josette B. Thomas, la refondation d’Haïti passe, ipso facto, par l’éducation. Ses paroles engendrent toujours de l’action. Elle est une femme d’action. D’où l’association « HAITI FUTUR » une structure organisationnelle qui œuvre dans la promotion culturelle, sociale et éducative du pays pour son développement solidaire.

Elle fait de la modernisation l’épine dorsale de ses actions innovantes. C’est pourquoi, depuis fin 2010, Haïti Futur, dont elle assure le leadership, s’est engagée en collaboration avec le Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP), dans un ambitieux projet d’éducation numérique avec la propagation des Tableaux Numériques Innovateurs (TNI) qui, selon elle, aidera à standardiser le niveau de l’éducation nationale et renforcer la capacité des apprenants. « Une vie ne suffit pas », pour répéter le chanteur français, Frédérick François, pour parler de la très Chère et valeureuse Dame, Josette Bruffaerts-Thomas.

C’est à elle qu’en ce mois de mars nous vouons toutes nos reconnaissances et toute notre révérence, pour son leadership intégral, pour ses contributions au rehaussement de l’image du pays et pour tous les services rendus à la Patrie commune, Haïti. De la campagne haïtienne à Paris, Josette Bruffaerts-Thomas a parcouru un très long chemin. 

Josette Bruffaerts-Thomas, vous êtes une femme moderne et une personne modèle : RESPÈ POU OU !

Avec notre grand RESPECT !

Skason Baptiste

Précedent CAREL PEDRE SUPPORTE L’INITIATIVE « RESPÈ POU OU »
Suivant RESPÈ POU OU VALERY MOÏSE !

Pas de commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *