PLUSIEURS MILLIERS D’HAÏTIENS DÉNONCENT LA CORRUPTION


Plusieurs milliers d’haïtiens notamment des jeunes sont descendus dans les rues des principales villes d’Haïti ce dimanche 18 novembre pour dénoncer la corruption et exiger le départ du Président Jovenel Moïse.

Les gens ont manifesté un peu partout à travers le pays avec un double objectif : protester contre le détournement présumé de 3,8 milliards de dollars américains qui devaient financer le programme PetroCaribe (un programme qui fournit du pétrole vénézuélien au rabais à plusieurs pays de la région) selon « Ayiti Nou Vle A », une organisation sociale composée de PetroChallengers, tandis que les opposants au pouvoir exigeaient, en même temps, le départ du chef de l’État.

L’aire métropolitaine de Port-au-Prince a été totalement paralysée par les manifestants qui ont dressé beaucoup de barricades enflammées bien qu’il s’agisse d’une manifestation pacifique. Pour sa part, la police nationale d’Haïti (PNH) a fait état de six personnes tuées, 5 blessés et a procédé à l’arrestation d’une vingtaine de manifestants. Quant aux organisateurs de la manifestation, les opposants au pouvoir, eux parlent de 11 morts, 45 blessés et 75 arrestations.

Dans son message à la nation à l’occasion des 215 ans de la Bataille de Vertières, le président de la République, Monsieur Jovenel Moise, a appelé les groupes d’opposition qui exigent sa démission au dialogue, appel qui a été rejeté par l’opposition politique.

Skason Baptiste

Précedent SKASON KI KOTE W TE YE YÈ NAN LAJOUNEN ?
Suivant MÈSI JAKMÈL !

Pas de commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *